Rooibos, prononciation et mode d’emploi

Vous êtes ici

Rooibos, prononciation et mode d’emploi

21/07/2017

Il y a celles qui ne jurent que par leur tasse d’Earl Grey, celles qui carburent au thé vert toute la journée... Mais on pense rarement au rooibos pour le tea time (sûrement déjà parce qu’on ne sait jamais s’il faut prononcer « rou-ibos », « roi-bos », « rou-oibos » ou « ro-ibos » - votre blogueuse penche pour le dernier cas). Pourtant, ce thé rouge issu d’un arbre qui ne pousse qu’en Afrique du Sud peut être consommé du matin au soir (il ne contient ni caféine ni tanin), il est riche en antioxydants, soulage les troubles digestifs et l’eczéma... On l’aime l’hiver en tisane gourmande avec une cuillérée de miel.

 

Mais on en raffole aussi dans nos recettes d’été ...

 

 

Classique : le thé glacé Je laisse infuser plusieurs sachets de rooibos dans l’eau bouillante, j’ajoute une cuillérée à soupe de sucre + le jus d’un citron pressé. Je laisse refroidir au frigo en remuant de temps en temps. Résultat, un breuvage incroyablement désaltérant après la balade.

 

Parfumé : la compote Je fais cuire pommes, poires ou bananes dans une infusion de rooibos avant de filtrer et de mixer. Je peux aussi ne pas mixer mais mélanger, ajouter de la cannelle en poudre et des raisins secs qui vont se réhydrater dans l’eau, et napper le tout sur un fromage blanc.

 

Festif : le punch au champagne Je prépare une infusion de rooibos de 500 ml. J’ajoute 160 g de sucre, je mélange, je laisse refroidir, et je mets au réfrigérateur. Puis j’ajoute 500 ml de jus d’orange + 500 ml de jus d’ananas + une bouteille de champagne de 750 ml + de la glace pilée. De quoi abreuver les copains jusqu’au bout de la nuit !

 

Et aussi... Je peux cuire mon riz dans une eau parfumée au rooibos pour lui donner une saveur douce et inattendue. Ou carrément glisser une grosse cuillérée de poudre de thé dans ma recette habituelle de sablés nature pour tout changer !