Pots en béton pour vos fleurs

Vous êtes ici

Pots en béton pour vos fleurs

30/03/2017

Si au premier abord vous avez l’impression que travailler le béton est complexe. Détrompez-vous, il n’en est rien. Il suffit de connaitre les précautions à prendre pour le manipuler correctement. Ne vous découragez pas, avec le béton il n’exige pas de préparatifs fastidieux et il est très bon marché. Procurez-vous le matériel nécessaire : et hop c’est parti !

 

Au fil des années et de vos expériences, vous allez découvrir que vous pourrez utiliser le béton pour fabriquer des quantités d’objets. En plus, un peu de pigment suffit à le colorer, et sa texture peut être lisse et fine, lorsqu’il est coulé.

 

Choisir les moules

Il est important de bien choisir son moule. Les moules sont aussi indispensables dans le travail du béton qu’en cuisine pour préparer des gâteaux. Ils déterminent la forme de l’objet fini. On y coule le béton, comme la pâte dans un moule à gâteau, et il durcit à l’intérieur du moule en épousant sa forme. Lorsque vous fabriquez un moule pour y verser du béton, vous devez donc vous représenter avec précision l’espace que vous remplirez de béton, car il correspondra à l’objet. Elle paraîtra lisse et brillante, ou rugueuse et mate, selon que le béton est coulé sur du verre ou du sable.

Par ailleurs, le matériau du moule doit être suffisamment résistant pour supporter le poids du béton humide lorsque vous le versez. Une fois le béton coulé dans le moule, il ne vous reste plus qu’à faire preuve de patience, le temps du séchage, avant de découvrir le résultat, toujours imprévisible en partie.

Vous pouvez utiliser des moules en plastique, en bois, en métal, en carton (Le carton ordinaire, peu épais, se détrempe au contact du béton humide. Mais les cartons servant au conditionnement des marchandises ou les tubes en carton épais peuvent faire office de moules. Les briques de lait et de jus de fruits sont revêtues à l’intérieur d’un film d’aluminium qui facilite le démoulage du béton.), et les moules en silicone ou en caoutchouc.

 

Pots pour vos plantes

Brut, mais solide, il est idéal pour accueillir des plantes qui s’y épanouissent en toute liberté. Il n’est pas fragile, il résiste au vent et il offre aux végétaux une protection idéale contre le gel. Bref, ce contenant robuste se révèle à la hauteur de toutes nos espérances.

 Le béton est un mélange de sable et de ciment, ce dernier se composant lui-même d’argile et de calcaire. Lorsqu’on ajoute de l’eau dans le mélange ciment-sable, le ciment durcit en liant les grains de sable. Les magasins de bricolage proposent un large choix de produits à base de ciment et de sable, auxquels il suffit d’ajouter de l’eau. Pour vous aider à vous repérer plus facilement, vous trouverez ci-dessous les principaux types de béton.

• Béton fin : ce produit polyvalent convient à la plupart des travaux d’artisanat. Vendu en gros sacs, il contient des grains de sable fi ns et il résiste au gel.

• Béton grossier : contenant des grains de sable plus gros, il est tout indiqué pour les escaliers ou les plinthes. Il résiste au gel.

• Béton fluide ou autonivelant : ce béton, avec ses grains de sable fi ns, gonfle et remplit parfaitement les petits moules aux formes élaborées. Résistant au gel, il donne une finition lisse, presque sans pores.

• Mortier de réparation ou autonivelant : ce mortier souple, à base de ciment, ne coule pas. Vendu en sacs de taille moyenne, il existe sous une forme résistante au gel.

• Béton fibré : ce béton, parce qu’il contient de petits morceaux de plastique ou de verre, évite les craquelures sur des surfaces peu épaisses comme les assiettes ou les dessus de tables. À base de sable fin, il résiste au gel.

 

Ces pots sont fabriqués  avec différents types de béton. Le petit, au premier plan, est réalisé avec du béton fluide, présente une surface lisse, non poreuse.

 

La préparation du béton

Prenez un seau ou un bac en plastique dur et versez un peu d’eau pour éviter que la poudre ne colle au fond. Après avoir pris soin de protéger vos mains avec des gants, déposez quelques louchées de béton dans le seau (évitez de respirer la poussière). Ajoutez de l’eau

progressivement en remuant pour obtenir un mélange épais et visqueux. Effectuez ensuite le test de « la boulette de viande » : le mélange doit pouvoir être façonné en boule, mais celle-ci doit s’affaisser lorsque vous secouez la main. La moitié d’un seau de béton correspond

à la quantité maximale que vous pouvez mélanger à la main. Pour des quantités  supérieures, utilisez une bétonnière.

 

  1. Le mélange doit pouvoir être façonné en boule.
  2. La boule doit s’affaisser lorsque vous secouez la main.

 

Une fois le travail terminé, rincez les outils et versez de l’eau dans le seau pour éviter que les restes de béton n’adhèrent aux parois. Ne jetez pas l’eau aussitôt. Laissez-la reposer jusqu’à ce que la chaux se dépose au fond et jetez-la lorsqu’elle s’est éclaircie. Raclez le béton et mettez-le à la poubelle.

 

Le coulage du béton

Remplissez le moule presque jusqu’en haut. Lorsque vous réalisez des coupes ou des pots, laissez suffisamment d’espace en haut du moule pour pouvoir y glisser le bout des doigts et démouler l’objet plus aisément.

Secouez ou tapotez le moule pour que le béton le remplisse parfaitement. Tassez le béton avec une truelle ou un bâton. En secouant le moule, vous apercevez de petites bulles d’air à la surface du béton humide. Plus les bulles sont nombreuses, plus la surface du béton sera

lisse. Le béton sera d’autant plus solide que le temps de séchage est long. Couvrez le moule avec du plastique pour éviter que l’eau ne s’évapore.

 

Tassez le beton pour évacuer les poches d’air.

 

Le démoulage

Vous avez probablement hâte de voir le résultat de votre travail, mais faites preuve de patience ! Le béton a parfois l’air sec au bout de quelques heures, mais il continue de

durcir pendant plusieurs semaines. Le séchage dépend de plusieurs facteurs : température, humidité, type de béton, matériau du moule. Il est donc difficile de donner des indications de temps.  2 jours avant de procéder au démoulage, c’est l’idéal.

 

Ne remplissez pas les moules jusqu’au bout pour faciliter le démoulage.