8 couleurs pour faire sa colothérapie

Vous êtes ici

8 couleurs pour faire sa colothérapie

13/03/2014
colothérapie

Une amie me racontait l’autre jour que quand elle se sentait down, elle était parfaitement incapable de porter un petit pull couleur framboise supposé remonte-moral : pour elle, down, c’est down, et ça veut dire se blottir dans un grand pull doudou noir, marine ou marron, pas joyeux en somme, au diapason de ses idées du moment. Moi qui, up ou down, m’habille systématiquement en sombre, ça m’a fait m’interroger sur l’importance des couleurs, et c’est comme ça que j’ai découvert qu’il existait une médecine parallèle appelée chromathérapie, chromothérapie ou « cure des couleurs » : il s’agit d’une technique de projections lumineuses sur le corps, paraît-il utilisée même dans des cas très sérieux de traumatologie, de rhumatologie et de dermatologie. Sans aller jusque là, ça m’a fait repenser à un passage du Cahier positive attitude écrit par Olivia Toja et qui dit : « Les couleurs ont une réelle influence sur notre mental. Mieux vaut être en harmonie avec son intérieur pour pouvoir être sereine ou dynamique, selon l’effet recherché. » Là, ça s'appelle la colothérapie, ça n’a rien de médical, mais ça peut aider : à méditer avant de repeindre la maison ou de teindre sa garde-robe…

 

 

1. Le noir

 

Il possède a priori d’excellentes vertus, puisqu’il aide au repos et à l’endormissement. Son défaut, c’est qu’il peut également s’avérer déprimant, parce qu’il est symbole de mort, de deuil, de tristesse… de broyer du noir ! C’est donc rarement lui qui va repeindre le mur de la chambre.

 

 
2. Le violet

 

Justement, il a le don de calmer les insomnies et les nerfs en boule. Et si on s’en faisait un oreiller (c’est mieux que d’avaler un tranquillisant) ?!

 

 

3. Le bleu

 

Lui aussi présente des effets sédatifs et mène à la sérénité, au calme. Heureusement que c’est lui qui peint le ciel, sinon on serait tous hystériques ;)

 

 

4. Le rouge

 

Changement de registre, il est la couleur de la stimulation, aussi bien intellectuelle que sentimentale. Il permet de juguler la tristesse. Vite, un petit verre de rouge !

 

 

5. Le rose

 

Ses effets excitants sont moindres qu’avec son cousin le rouge, mais il lutte malgré tout contre le stress et l’inquiétude. Son pouvoir optimisant sur un vêtement est à ranger au rayon des classiques (c’est le fameux petit pull framboise tellement uplifting…).

 

 

6. Le jaune

 

Il est tonique et tonifiant, mais sans les effets super excitants. Antidéprime, il facilite les échanges et la communication. Peut-être à mettre en fond d’écran ?

 

 

7. L’orange
 

La couleur de la chaleur et de la convivialité. Souvenez-vous des papiers-peints et des canapés seventies, époque de grosses moustaches et de lien social…

 

 
8. Le vert

 

Cette couleur végétale par excellence revitalise l’organisme et booste la confiance en soi, tout en donnant une certaine sérénité. Le cocktail parfait. A se mettre en filtre sur ses lunettes de soleil ;)