13 idées pour penser abdos-fessiers sans déprimer

Vous êtes ici

13 idées pour penser abdos-fessiers sans déprimer

26/07/2017

1. Les abdos-fessiers des paresseuses, le best-seller de chez best-seller, que dis-je, la Bible avec un grand B sur le sujet, vient d’être réédité : mini format à trimballer partout avec soi, dessins de Soledad qui motivent à bloc... C’est le contraire d’un programme démotivant avec photos de sportives en cycliste fluo.

 

 

2. En plus, la couv’ en papier glacé est rose pimpante, ça évite tout de suite de voir la vie en gris.

 

3. Avoir de jolis abdos-fessiers (= de jolies courbes dans le jean) ne nécessite pas un programme de star hollywoodienne avec coach at homeet trois heures d’entraînement intensif tous les jours. Quinze minutes d’exercice quotidiennes, c’est déjà pas mal du tout, affirme le livre.

 

4. En plus : « Le but est la recherche d’un certain plaisir dans l’effort. » Et si faire ses petits relevés de jambe devenait aussi addictif que de regarder Downton Abbey ?

 

5. D’ailleurs : on peut faire ses exos (certains)... devant la télé ! « Vous êtes assise, les épaules étirées vers l’arrière, les mains tenant les rebords d’une chaise, les pieds en flexion : le haut du corps bien décontracté, élevez 8 fois, en alternance et lentement, une jambe tendue devant vous. Attention à toujours garder le dos le plus droit possible. »

 

6. Encore plus paresseuse ? On se met carrément en position allongée. « La tête au sol, les bras le long du corps, les jambes fléchies et légèrement écartées, les pieds parallèles : contractez le plus souvent possible vos muscles abdominaux. Inspirez par le nez quand le ventre est relâché. Expirez par la bouche pendant la contraction. »

 

7. Parfois, c’est même encore plus fastoche à lire. Exemple, vous êtes debout et vous faites des flexions des jambes (= vous pliez les genoux en gardant le dos droit).

 

8. Autre exemple, vous êtes allongée sur le sol, vous mettez les deux jambes en l’air, droites, et vous faites des cercles avec chacune, tour à tour.

 

9. N’oubliez pas qu’on peut également faire travailler ses abdos-fessiers à tout moment de la journée, simplement en contractant les muscles du ventre et des fesses. C’est possible en attendant le bus, en bossant sur son ordi, en téléphonant aux copines...

 

10. On peut inventer des trucs de ouf. Comme de faire des ronds de jambes avec des poids d’un kilo aux chevilles, sous la forme de bracelets lestés que l’on achète dans les magasins de sport. Un drôle d’objet qui peut être recyclé de mille et une manières : en hochet pour enfant supra costaud, en accessoire érotique avec son chéri...

 

11. On peut aussi faire « le crapaud... avant de devenir une princesse ! » Un exercice à découvrir page 81, pour celles que le concept intrigue.

 

12. On peut, et facilement donc, avoir « un joli ventre pour cet été », « une taille de guêpe », « de jolies fesses bien dessinées », on peut aussi se faire qualifier de « sexy lady ! » et même de « Je parie que vous êtes brésilienne »...

 

13. Et se réjouir de voir arriver le dernier chapitre intitulé : « Pffff... C’était trop facile en fait ! »